L’histoire incroyable du petit garçon au cœur extraordinaire

Je me dois de vous conter l’histoire incroyable d’un petit cœur extraordinaire.

Il était une fois, un petit garçon né avec un cœur extraordinaire. Au début, personne n’a rien vu et ce petit garçon a commencé à grandir sans que les grands ne s’en soucient, même si parfois, sa maman notait des petites choses étranges mais elles étaient aussitôt balayées par des médecins certains de leurs sciences et des discours destinés à raisonner cette maman beaucoup trop stressée pour rien, disaient-ils.

Mais un jour, un médecin-chevalier se pencha sur ce petit garçon qui avait à peine 1 an. Il écouta attentivement son petit cœur extraordinaire et se rendit compte de sa rareté. Pour être certain qu’il était bien face à un petit cœur extraordinaire, il demande à ses parents d’aller voir un autre médecin. Cette fois-ci, c’était une fée-médecin.

Cette gentille fée-médecin vivait dans un grand château où les petits enfants aux cœurs extraordinaires venaient aussi montrer leur merveille. Le petit garçon au cœur extraordinaire, entendit et vit son cœur dans une machine à image et à son. C’était si rigolo. La fée-médecin à l’aide de son Doppler magique analysa sous tous les angles ce petit joyau et qu’elle ne fut sa surprise, et celle des parents du petit garçon au cœur extraordinaire, d’apprendre que battait dans sa poitrine un insolite engin, si rare et particulier.

Dans ce petit cœur extraordinaire devaient y loger de gentilles souris car elles y avaient fait de petits trous, et à force de se promener, elles avaient emmêlés tous les tuyaux. Dans son cœur extraordinaire vivaient deux belles couleurs, le rouge et le bleu, et les petites souris avaient tellement mis le bazar en remuant les conduits, que les couleurs se confondaient ce qui n’était pas normal car seul le bleu et le rouge devaient y couler, dans ce petit cœur extraordinaire.

La fée-médecin annonça à tout le monde qu’il allait falloir réparer ce petit cœur extraordinaire sinon le petit garçon irait rejoindre les étoiles enchantées bien plus tôt qu’escompté. Il était hors de question que le petit garçon au cœur extraordinaire s’en aille dans ce monde enchanté sans être devenu un adulte puis une vieille personne auparavant. Il fallait bien qu’il vive davantage et apprenne encore beaucoup de choses. La fée-médecin aiguilla donc les parents de ce petit garçon au cœur extraordinaire vers le Professeur- magicien.

Le Professeur-magicien semblait très froid en apparence, mais il avait un pouvoir magique très particulier et surtout très remarquable : il pouvait changer les petits cœurs extraordinaires en petits cœurs fabuleux. Ainsi, le petit garçon au cœur extraordinaire n’aurait plus besoin de rejoindre les étoiles enchantées et pouvait rester dans son royaume qu’il adorait tant. Bien évidemment, la transformation allait demander quantité d’ingrédients insolites et beaucoup de dextérité de la part du Professeur-magicien.

Après quelques temps, le petit garçon extraordinaire alla séjourner dans le grand château ou l’on rendait les cœurs fabuleux. Le Professeur-Magicien se préparait à l’incantation magique entouré de fées-réparatrices. Vient le tour du petit garçon au cœur extraordinaire. Il allait transiter pendant la transformation dans le royaume du Dodo. Un long séjour de 7 longues heures…

L’ennui, c’était que dans ce royaume du Dodo, il ne fallait pas se faire attraper par le monstre Crève-cœur. C’était un méchant monstre qui dévorait certains enfants au cœur extraordinaire sans aucune pitié. Il ne leur laissait aucune chance et il leur était alors impossible de sortir du royaume du Dodo. Ils allaient ensuite directement dans les étoiles enchantées.

Le petit garçon au cœur extraordinaire s’est longuement promené dans le royaume du Dodo, il ne le croisa pas pour autant. Il se disait même, peut-être, qu’il n’existait pas. Mais lors de la transition entre le royaume du Dodo et son royaume, le monstre Crève-cœur attrapa le petit garçon. Il se débattit de toutes ses forces, luttant pour rejoindre sa famille. Il réussit presque, puis sombra à nouveau. Il était en train de rejoindre les étoiles enchantées…C’était inconcevable pour ce petit garçon. Il voulait absolument rentrer chez lui, retourner auprès des siens, rejouer et surtout grandir. Il donna alors un grand coup au machiavélique Monstre Crève-cœur qui tomba à la renverse et le petit garçon au cœur extraordinaire pu rejoindre à nouveau son royaume.

Ce ne fût pas facile, la tâche n’était pas aisée, mais le Professeur-Magicien avait réussi à transformer le cœur du petit garçon. Toutefois, quand le monstre Crève-cœur a attrapé le petit garçon, il l’a contaminé d’un fluide noir maléfique qui l’avait suivi dans son royaume. Ce fluide noir, déjouait les transformations du Professeur-Magicien et celui-ci était bien embêté. Alors on garda encore longuement le petit garçon au cœur ni extraordinaire, ni fabuleux désormais, dans le château. On devait trouver comment éliminer ce fluide noir maléfique et faire en sorte que le petit garçon ne rejoigne pas les étoiles enchantées.

Les fées-médecins, le Professeur-magiciens et d’autres fées venues de lointaines contrées ont fini par trouver une solution. Il fallait que le petit garçon retourne au Royaume du Dodo, évidemment sans croiser à nouveau le monstre Crève-Cœur. Toute sa famille utilisa la magie : celle de la pensée positive. En envoyant des ondes rassurantes, le petit garçon a pu trouver une cachette et échapper au monstre Crève-cœur. Il ressortit du Royaume du Dodo sans encombre.

S’en était alors fini. Le fluide s’était envolé, et le cœur extraordinaire devint FABULEUX.

Grâce à toute cette magie et à l’amour de ses proches, le petit garçon au cœur autrefois extraordinaire et désormais fabuleux, allait pouvoir vivre une vie comme les autres petits garçons du royaume. Même si une petite souris a quand même fait des siennes dans un des petits tuyaux après la transformation magique, elle est sans gravité et n’a pas d’incidence sur ce joli cœur fabuleux.

Désormais, le petit garçon au cœur fabuleux vit sa plus belle vie et a donné une très belle leçon à sa famille, à son entourage et à tout le royaume : les choses différentes peuvent être effrayantes, elles font notre particularité et nous rendent extraordinaire, et même parfois fabuleux!

Derrière cette histoire

Se cache mon fils atteint de cardiopathie congénitale qui, après avoir subi une opération à cœur ouvert lorsqu’il avait à peine 2 ans, garde quelques petites séquelles mais s’en est très bien sorti malgré tout. Les cardiopathies congénitales, en gros, ce sont des malformations du cœur survenant au cours de sa formation, pendant la vie intra-utérine. J’ai choisi d’infantiliser et d’imager ce qu’il a vécu car je ne trouve même pas les mots pour dire à quel point cette expérience était traumatisante pour tous.

Je ferai un article un peu plus long sur cette maladie et sur l’hospitalisation de mon fils plus tard afin d’aider des parents qui vont traverser cette lourde étape ( mais je n’en ai pas encore le courage) toutefois, je souhaitai tout de même sensibiliser mes lecteurs aux cardiopathies congénitales. Cette maladie touche tout le monde, sans distinction et sans raisons. C’est 1 enfant sur 100 qui naît avec une cardiopathie congénitale et c’est énorme (avec des degrés de gravité différents). J’en profite également de parler de ce sujet, car hier mon fils a eu 4 ans , et à chaque anniversaire passé, je remercie la terre, la chance, le destin, Dieu, les fées bref le monde entier de l’avoir à mes côtés et de le voir souffler ses bougies (même s’il me rend chèvre parfois!).

De plus, le 14 février c’est la journée internationale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales et du 1er au 14 février une campagne est lancée pour faire du bruit autour de ce mal qui touche plus d’enfants qu’on ne le pense et ça n’arrive malheureusement pas qu’aux autres.

Bien à vous chers lecteurs et n’oubliez pas d’emmener vos enfants chez le cardiologue pour un petit contrôle de routine, même si vous pensez que tout va bien! Ça ne mange pas de pain et ça peut éviter de voir ce qu’on voit malheureusement souvent, des jeunes qui tombent sur les terrains de foot car on se rend compte trop tard qu’ils avaient une malformation ou un trouble cardiaque non dépisté et ce genre de choses horribles.

Karen

 

14 commentaires sur “L’histoire incroyable du petit garçon au cœur extraordinaire

    1. C est magnifique, vous avez raison..si on avait su, mon fils aurait eu 28 ans le 26 février de cette année il ne serait pas parti à l age de 21 ans..à cause 《d une malformation cardiaque non détectée 》résultat des médecins après son départ au pays des anges .Prenez bien soin de votre fils. Qu’ il grandisse bien et sans encombres. Courage à vous

      1. Je suis vraiment triste de lire cela…C’est pourquoi j’insiste tellement sur ce dépistage qui est si important et qui devrait être fait dès le plus jeune âge. Merci de votre témoignage qui me touche profondément. Qu’il repose en paix au pays des anges. Bien à vous.

  1. Que dire après avoir lu cette histoire si bien relatée et écrite d’un petit enfant au cœur extraordinaire que nous connaissons bien .
    Nous savons à quel point cette histoire fût difficile à vivre pour ce petit prince, sa reine et son roi ainsi que pour la princesse, combien d’angoisses ont été ressenties par les familles de ce petit prince qui livrait bataille et voulait gagner sa guerre… et, ce fût fait au grand bonheur de tous.

    1. Et oui Lucette, les mots sont plus doux lorsqu’ils ont cet aspect enfantin…La réalité est bien plus dure. Mais l’issue fut heureuse et c’est tout ce que nous demandions! ♥️

  2. J’ai trouvé votre histoire merveilleuse, j’ai 55 ans et j’ai été il y a fort, fort longtemps dans ce château avec ce cardiologue magicien…. J’ai une tétralogie de fallot. Je vais lire votre conte à mes 2 petites filles, pour qu’elles connaissent l’histoire de leur mamie. J’ai eu 2 enfants.

    1. Merci beaucoup de votre témoignage. Rien ne me fait plus plaisir que de savoir que ce conte sera lu à des enfants pour expliquer votre propre histoire.
      Une belle journée à vous.

  3. Votre histoire est magnifiquement racontée… madame…
    Pensez peut être à la publier sous forme d’histoire pour enfants cela en vaut sûrement le coup…
    Je souhaite une longue vie à votre petit garçon et à vous même

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.