Les 10 choses à savoir quand tu pars en vacances avec des enfants

Un mojito à la main, ton bikini Victoria Secret qui fait ressortir ta superbe poitrine, ton mec allongé sur le transat d’à côté, tu regardes l’horizon, tu te sens bien, vous vous sentez bien. Tu te dis que tu aimerais fonder une famille avec ton cher et tendre, que ce serait sympa. À cet instant précis, tu ne te rends pas compte de la connerie monumentale de ta pensée. Tu ne te rends pas compte que ce sera la dernière fois que tu profiteras des vacances de cette façon là. Moi? Fataliste? Non. Je suis simplement réaliste.

Cet article n’est pas sponsorisé par la fédération internationale de la contraception mais partage-le à tes amis qui voudraient naïvement faire des enfants en pensant que ça ne changera rien à leur quotidien. Alors oui, il y a des exceptions. Si tu as une nounou H24, un cuisinier et une femme de ménage, effectivement, tu n’es pas concerné par cet article.

Si comme moi, ce n’est pas le cas, laisse moi te conter les 10 choses à savoir quand tu pars en vacances avec des enfants (en l’occurrence, les tiens, faudrait quand même pas te farcir ceux des autres, il y a une limite à la bonté que même Mère Térésa n’a pas atteint).

Fait N°1 – Le trajet t’apprendra la patience

Le Dalaï Lama en personne te passera un coup de fil pour que tu lui donnes des tuyaux, tellement il va te falloir garder ton self-contrôle. Si tu pars en avion et selon le temps de voyage, prépare toi à recevoir une malédiction sur 7 générations parce qu’un avion de ligne entier va te maudire, toi et ta progéniture. Prévoit des activités, des sucettes ou des tétines pour les oreilles, l’alcool étant prohibé pour les enfants, un whisky dans le biberon n’est pas conseillé.

Si tu pars en voiture, tu as l’heureux privilège de n’emmerder que toi-même. Tu resteras imperturbable aux vociférations constantes de tes enfants pour savoir « quand est-ce qu’on arrive? Et là, on arrive dans combien de temps? Il faut compter jusqu’à combien pour arriver? Tu comptes avec moi maman? » (ces écrits sont basés sur une histoire vraie) puis viendra le « j’ai envie de faire pipi » alors que tu viens juste de passer l’aire d’autoroute et que la prochaine est à 25km. Tu t’arrêteras sur la bande d’arrêt d’urgence enfilant ton plus beau gilet jaune protestataire.

Fait N°2 – Tu investiras dans un break ou un monospace.

Parce que la poussette, le transat, le sac de couches pour 3 semaines, l’attirail à biberon, le sac de jouets de plage, mais aussi de jouets normaux, les bouées, les vélos (complétez la liste) ça ne passe pas à l’arrière de ton coupé/cabriolé. Mais surtout, le top du glam’, le paroxysme de la parentalité, c’est le coffre de toit. Là, tu as dit au-revoir à ta vie d’avant, profondément.

Ah. On m’indique dans l’oreillette que j’ai oublié le Saint-Graal : le pare-soleil Hello Kitty ou Cars.

Fait N°3 – Oublie la fashion week

Ton petit bikini d’avant. Oublie-le. Alors, avant qu’on ne me jette des tomates et qu’on me moralise. Ce n’est aucunement à cause de notre corps. Oui il aura des vergetures, de la cellulite et des cicatrices, tout ça est tout à fait normal (body positive, aimons-nous, tolérons-nous).

Je parle de ton petit maillot à ficelle, tu sais, celui qui quand tu te prends une vague bouge un peu…Avec un enfant, c’est un véritable tsunami. Parce qu’un enfant ça s’agrippe tel un koala à sa branche. Tu es la branche qui va montrer ses nibards au camping, ou le culcul s’il arrive par derrière en t’appelant et que tu ne réponds pas assez vite à son goût. Il agrippera le seul bout de tissu qu’il aura à sa hauteur (ton bas de maillot) et tu paieras ta raie, tel Gilbert le plombier.

Fait N°4 – Le sac à cabas, c’est la vie

Je ne parle pas du sac à cabas Carrefour ou Franprix, hein. Celui-là, tu le gardes pour transporter les jouets de plage (ah ah, je t’ai vu, tu fais comme moi). Je te parle du sac qui te suivra partout en vacances. Il sera beaucoup plus complet qu’à l’ordinaire. Tu auras les éléments habituels, portefeuille, tétines, doudou, lingettes, pansements, sérum physiologique, Hemoclar puis tu rajouteras spray anti-moustiques, patchs après-piqûre, crème solaire, chapeau, brumisateur, etc.

Le petit sac de plage trop mignon à l’ancienne te servira pour tes soirées avec enfants lors desquelles tu prendras le strict minimum.

Fait N°5 – Tu vas maudire le sable

Cette sensation lorsque tu plonges les pieds dans le sable chaud que tu n’as pas foulé depuis un bail…Le pur bonheur. À cette époque, le sable était ton ami.

Il va devenir ton pire ennemi désormais. Si tu as une fille, bon courage pour le nettoyage des parties intimes après que la couche se soit imprégnée de 3,5 kg de sable. Puis le sable, c’est magique, ça se met dans les yeux, les oreilles, le nez mais surtout, oui surtout, dans la bouche. Cet âge merveilleux des découvertes gustatives.

Je me dois de mentionner également la glace qui tombe sur le sable et qui déclenche une alarme sonore que toute la plage entendra. Si tu voulais passer inaperçue, c’est raté.

Fait N°6 – Tu vas rêver du club enfant

Club Mickey, petits loups ou choupinous. Qu’importe le nom, ils sont ta bouée de secours. Selon les clubs, l’âge d’intégration diffère. Quand par miracle, l’ensemble de tes enfants peuvent y accéder, c’est l’oasis en plein désert. Tu sais que pendant quelques heures tu vas retrouver ta vie d’avant. Et le petit bonus, c’est la joie et le bonheur que tu auras à les retrouver après avoir pu lire quelques chapitre de ton livre au bord de la piscine. Ce bonheur sera néanmoins de courte durée car il existe le paradoxe parental. Tu ne les a pas, ils te manquent, tu les récupères et 5 minutes après tu veux les renvoyer au club enfant manu militari.

Fait N°7 – Tu vas casser ton PEL

Parce qu’il faut savoir qu’en vacances, il y a le budget logement, trajet, courses alimentaires ou restaurants mais tu devras y rajouter désormais, le budget glaces sur le bord de plage, gaufres, crêpes, tours de manège et cadeaux sur les marchés nocturnes multiplié par autant d’enfants que tu as.

Fait N°8 – Il y a une faille spatio-temporelle

Quand tu étais célibataire, les vacances ça passait à une vitesse folle, tu te disais « déjà la rentrée?! ». Quand tu as des enfants, le temps ne file pas aussi vite, tu te dis souvent « c’est quand la rentrée, histoire que je me repose un peu? ».

Fait N°9 – Tu vas faire des devoirs

Tu croyais qu’en ayant ta licence ou ton doctorat, tu n’aurais plus à te farcir des devoirs? Tu pensais que c’était fini les cahiers Hachette/Passeport que tes parents te faisaient faire en vacances? Sache que quand tu deviens parent, tu deviens ce personnage ingrat. Donc oui, tu feras réviser les tables de multiplication et les lettres de l’alphabet pendant les vacances à tes enfants. La roue tourne.

Fait N°10 – Les vacances ne sont plus synonyme de repos mais d’exploit

Pour l’ensemble des points mentionnés on mériterait presque une médaille, un award même un prix. Tu croyais que c’était tout? La bonne blague. Les vacances ne seront plus jamais reposante à moins de partir en club tout inclus, mais quand t’as des enfants, t’as plus d’argent, donc tu iras au camping comme tout le monde. Et au camping, tu fais tes lessives, la vaisselle (sauf si t’as la chance d’avoir le mobile-home VIP avec la télévision et le lave-vaisselle), le rangement et la cuisine en mode survie (sans four).

Vous êtes prévenus. Vous savez ce qui vous attends désormais. Vous rentrerez éreintés de vos vacances, vous aurez des cernes, mal au dos voire partout, votre bien-être sera relayé au second plan, votre santé mentale en aura pris un coup mais vos enfants seront heureux. Et je crois que c’est ce qui compte avant tout.

Cet article est bien entendu à prendre au second degré, il s’agit d’humour même si je vous l’avoue, la plupart des faits ont été vécus personnellement. Avez-vous aussi vécu tout cela en tant que parent? Ça vous donne envie de le devenir? Dîtes-moi tout en commentaire.

 

Publicités

8 commentaires sur “Les 10 choses à savoir quand tu pars en vacances avec des enfants

  1. Mais tout est tellement vrai!!!! TOUT!!! 😂
    Le coffre de toit : Check!
    La glace dans le sable accompagnée de hurlements stridents : Check too!
    L’envie sur ton visage quand tu regardes les couples seuls : Check 137 fois!
    Et le retour à la rentrée tant attendue pour le repos….j’en parle même pas!!!
    Vive les enfants (heureusement qu’on les aime quand même!!)

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai adoré ton commentaire, je me sens tellement moins seule! ah ah On a bien souvent besoin de vacances après les vacances. Ça devrait être une règle, une semaine de vacances seuls sans enfants, après 3 semaines avec eux.
      Et le regard sur ces couples jeunes, ces groupes de jeunes adultes qui vivent leurs vacances avec une si grande insouciance, sans savoir ce qui les attends plus tard. J’ai tellement envie d’aller les voir pour leur dire : « Profitez les jeunes, profitez » et je passerai pour la grosse ringarde!

      Heureusement qu’on a cet instant maternel quand même…ça les sauve quand même pas mal je trouve ah ah

      J'aime

  2. Je me souviendrais toujours de la glace de Mila, no Agroal… 😂😂 Et je crois qu’il y a une photo où on voit Mila pleurer parce que sa glace est tombée et toi qui rigole à côté … lool 😂😅

    Aimé par 1 personne

      1. La branche du petit Koala 😂 ! Même à 7 ans il me relève la jupe quand il me prends dans ses bras à la sortie du car ! La pudeur, on oubli vite !
        Merci pour ce témoignage d’une grande clairvoyance ! 😅

        Aimé par 1 personne

      2. Ah ah j’adore! Oui c’est clair, la pudeur on oublie. Mon fils a tiré sur mon décolleté un jour à la crèche, tout le monde a vu mes seins…
        Ravie que l’article t’ai plu. Je pense qu’il parle à beaucoup de parents (malheureusement ^^).

        J'aime

  3. Comment c’est tout à fait ça!! Ton article est génial et tellement réaliste je me suis reconnue à tous les points !!
    Bravo et bonnes vacances quand même avec nos petits anges 👼

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s