Pourquoi j’ai eu l’impression de rater mon confinement.


« Bon bah avec le confinement, tu vas pouvoir avoir plus de temps pour écrire sur ton blog, toi qui disait manquer de temps ».

Quelqu’un qui me veut du bien, mais qui en fait me fait du mal

Qu’on se le dise, l’inspiration, c’est mon truc. Tu me donnes un sujet, même « les pois chiches » et je peux te sortir une dissertation sur les bienfaits, méfaits, les plats typiques incorporant cet ingrédient, ses origines, pourquoi la forme est sympa et à quoi s’apparente le goût. Des idées, pendant le confinement, j’en ai eu des milliers. Par contre, la logistique pour arriver à les mettre sur papier, elle, je la cherche encore.

C’est vrai, je me plains souvent de mon manque de temps pour écrire mes articles. Et ce confinement aurait pu être LA belle aubaine pour pouvoir enfin me poser et m’adonner à ma passion que je n’accordais qu’à mes pauses déjeuner. Hélas, mon confinement à moi s’est résumé au télétravail, l’école à la maison, les repas à préparer et toute la logistique quotidienne à gérer. Je me suis retrouvée, comme beaucoup, submergée. J’ai eu la sensation d’étouffer, ne plus avoir une minute à moi. C’était clairement le cas. Chaque journée a été rythmée par le stress de la crise sanitaire (je suis maman d’un enfant à la santé fragile), l’obligation d’honorer mes missions professionnelles, la gestion des émotions de mes enfants ainsi que les devoirs, puis les tâches quotidiennes. Mes émotions et mes plaisirs ont été relégués au second plan. Je ne blâme personne, c’est mon choix.

Toutefois, sur les réseaux, je pensai plutôt voir des messages de personnes profitant de cette slow life qu’on espérait tous vivre un jour. De ce don du temps qui nous a été accordé, même si c’est au détriment de vies humaines malheureusement. De ce plaisir de prendre le temps…Erreur! J’ai eu l’impression d’y voir une injonction impérieuse quotidienne à être HYPER efficace. Bien plus qu’en temps normal.

Confinement créatif : toi aussi apprends une nouvelle langue, l’origami, à faire du pain et même de la brioche et surtout, j’espère que tu as prévu de lire au moins 15 livres et de faire tes exercices fitness quotidiens.

En dehors de quoi, tu as raté ton confinement, sombre fainéant(e).

Que ce soit sur Insta, Twitter, Facebook ou même à la télé, il était important de s’occuper! C’était le leitmotiv du confinement. Je dis un grand bravo à celles et ceux qui ont réussi à faire toutes ces activités et qui se sont éclatés. Si le confinement vous a permis de découvrir de nouvelles choses, d’apprécier d’autres joies et plaisir, c’est réellement formidable. Je suppose que nous avons tous été remplis de bonne volonté à l’annonce de ce confinement, à se dire que tout ce qui traînait sur notre TO-DO List allait enfin être honoré. Ces tris qui n’attendaient qu’un peu de temps, ces rangements qu’on devait faire depuis un bail, ce portail à repeindre depuis 3 ans, ou ce corps que l’on avait envie de sculpter avant l’été.

Aujourd’hui l’heure est au déconfinement et au bilan de celui-ci. Pression supplémentaire. Je n’ai pas appris de nouvelle langue, je n’ai pas trié plus que d’habitude, je n’ai même pas écrit d’article sur le blog pendant tout le confinement à part une recette de banana bread et pire encore…J’ai pris du poids, au lieu d’être svelte comme ce confinement aurait dû me le permettre. J’ai commencé un livre que je n’ai pas terminé, le portail a été peint à moitié, j’ai fait un peu de yoga mais pas régulièrement et je n’ai même pas cousu de masque alors que j’ai une machine à coudre . J’ai géré le quotidien qui n’en était pas vraiment un. Un quotidien plus compliqué, un quotidien plus rempli, un quotidien qui a mis à bas mes émotions, qui m’a fait me sentir inefficace, et aux yeux des autres, parfois paresseuse. J’ai eu la sensation de rater mon confinement. Comble de la chose : je passe pour une fainéante aux yeux de la société. Comme si j’avais gâché mon temps et que je n’avais pas bien optimisé mon confinement. Sache que si toi aussi tu t’es senti.e improductif.ve, inefficace alors même que tu étais débordé.e, tu n’es pas seul.e.

Puisque selon mes dires tu n’as plus de quotidien stressant, je vais te rajouter une couche de pression sociale pandémique!

Faudrait quand même pas que tu sois heureux.se (on aura tout vu!).

Je suis quelqu’un d’hyper positif et j’ai d’ailleurs trouvé plein d‘aspects bénéfiques à ce confinement : j’ai passé plus de temps avec mes enfants, j’aime encore plus ma maison, j’ai moins vu les gens que je n’avais pas envie de voir, j’ai moins dépensé pour des choses non-essentielles. J’ai tenté d’en ressortir le meilleur malgré tout. Mais on a le droit aussi, de juste laisser filer le temps si on en a envie ou de ne pas être obligé.e de performer. Nous avons vécu une expérience commune, mais nous avons le droit de la vivre comme nous le voulons et surtout comme nous le pouvons, sans être jugés.

Même si quelques photos on été postées sur mon compte Instagram, ces articles qu’on attendait de moi ne sont pas sortis et ces productions artistiques qu’on voulait voir n’existent pas. Elles demeurent dans ma tête et mon cœur, mais vous ne les verrez pas. Du moins, pas tout de suite. Cet article écrit très rapidement et improvisé, est un premier pas vers les retrouvailles de mon bien-être et de ma créativité. Mais cette fois, non imposée.

Prenez soin de vous,

Karen.

Épingle cet article sur Pinterest

Les derniers articles du blog

Dyson Airwrap – Ma revue et mon avis

Comme promis, je vous donne mon avis sur le Dyson Airwrap et vous partage ma revue complète dans cet article du blog. Boucler. Onduler. Lisser. Sécher. Cet appareil a été conçu pour créer des boucles, des ondulations ou un brushing souple, sans chaleur extrême. Un appareil tout-en-un, coûteux, mais qui vend du rêve. Vaut-il le coup ou le […]

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

3 commentaires sur “Pourquoi j’ai eu l’impression de rater mon confinement.

  1. Hello Karen,
    Ne blâme pas ton confinement, tu as travaillé tout en t’occupant de tes enfants et des tâches quotidiennes, et ça c’est pas rien !!
    Je fais partie des gens qui ont effectivement pu améliorer une langue, fait du sport et écrit des articles car j’étais en chômage partiel… Sinon crois-moi j’aurai pas pu tout faire 😉

  2. Coucou Karen !

    En effet, les émotions et le quotidien n’étaient pas simples à gérer durant cette période ! C’est en parti pour ça que je m’étais un peu éclipsée des RS à un petit bout de temps !! :/
    Au fond, il faut réussir à se débarrasser de cette pression, car j’étais un peu comme toi à un moment (débordée mais inefficace :/ ) mais je suis bien contente au final, car avec un peu de recul, j’ai réussi à faire quelques trucs sympa (et ma fierté c’est d’avoir pris de bonnes habitudes alimentaires que j’espère réussir à garder le plus longtemps possible haha)

    Je te laisse le lien de mon article, posté ce matin (comme on en avait parlé sur IG 😉 )
    -> http://plumedepivoine.com/bilan-confinement/

    Bonne journée !!

  3. Je suis totalement d’accord avec toi.. j’ai exactement le même ressenti et j’ai l’impression que cet article a été écrit pr moi à qqs détails près ! 😔
    Cependant, je dois te remercier pour ta recette du banana bread car grâce à toi je l’ai déjà fait 3 fois 😅😊il est trop bon, j’en suis amoureuse 😅😍
    Courage pour la reprise, prends soin de toi et ta petite famille..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.